Conséquences

L’augmentation de l’obésité au cours des dernières années a concerné particulièrement les populations défavorisées et les formes graves. Les conséquences sur la santé sont dominées par le diabète et l’hypertension, les maladies cardiovasculaires et respiratoires, les atteintes articulaires sources de handicaps et certains cancers. L’obésité retentit également sur la qualité de vie, elle est à l’origine de stigmatisation et de discrimination.

Le risque de décès prématurés lié à l’obésité est bien connu. En 2014, on observait 2,8 millions de décès dans le monde en relation avec l’obésité.

Diabète :

Il s’agit du diabète de type 2 encore appelé « diabète gras ». L’obésité augmente de façon très importante le risque de diabète de type 2. L’organisme devient d’abord résistant à l’insuline. Malgré l’augmentation de sécrétion d’insuline par le pancréas, le taux de glucose dans le sang reste élevé car l’organisme n’arrive pas à le métaboliser.
Après un certain temps, le pancréas n’arrive plus à sécréter et le diabète devient insulino-requérant, ce qui nécessite de faire des injections régulière d’insuline Le diabète provoque à lui seul des complications sur les vaisseaux, les reins, les yeux etc…
Il a été démontré récemment que certaines interventions (by pass gaqtrique) avaient une action puissante sur le diabète, permettant souvent d’arrêter les traitements, surtout si la maladie est prise à temps. Cette chirurgie permet de retarder les complications dramatiques du diabète.

FERMER

Augmentation du risque de certains cancers :

Différents types de cancers sont favorisés par l’obésité (cancer du colon, cancer de l’utérus, cancer du sein …)

FERMER

Complications articulaires  :

Les articulations ne sont pas capables de supporter durablement des excès de poids et s’usent plus rapidement en cas d’obésité, provoquant de l’arthrose principalement au niveau de la colonne vertébrale, des hanches, genoux et chevilles. La perte de poids permettra de préserver les articulations et d’éviter un recours à une réparation chirurgicale de celles-ci.

FERMER

Lithiase vésiculaire:

Les patients en excès de poids ont un risque élevé de calculs dans la vésicule surtout suite à un épisode d’amaigrissement.

FERMER

Reflux acide :

L‘élévation de la pression intra-abdominale chez les obèses provoque une hernie hiatale et un reflux gastrique.

FERMER

Sociale :

On observe une forme de discrimination sociale pour les personnes obèses, au travail, pour la recherche d’un emploi, accès aux espaces publics, habillement etc…

FERMER

Hypertension, complications cardio-vasculaires :

L’excès de poids nécessite d’augmenter la pression artérielle pour vasculariser tous les organes. L’hypertension endommage le cœur, les vaisseaux notamment ceux du cerveau et des reins.

FERMER

Stérilité et troubles des règles :

L’excès de masse grasse augmente le taux d’œstrogène et est à l’origine de trouble des règles, de stérilité et augmente le risque de certains cancers du sein et de l’utérus. La perte de poids permet de rétablir la fertilité. Il est en revanche déconseillé d’entamer une grossesse avant d’avoir obtenu un poids normal après chirurgie de l’obésité.

FERMER

Incontinence urinaire d’effort :

L’obésité, de même que les grossesses multiples, augmentent le risque d’incontinence urinaire d’effort. Celle-ci survient lors d’effort comme rire ou tousser. Elle peut se corriger par l’amaigrissement, mais certaines nécessitent une intervention chirurgicale propre pour corriger ce trouble.

FERMER

Dépression :

La dépression est une conséquence des douleurs chroniques, des échecs des régimes, d’une mauvaise image de soi induite par le surpoids. L’évaluation d’une dépression masquée avant chirurgie de l’obésité est indispensable. La consultation avec un spécialiste se fait principalement dans cet objectif et non pas pour empêcher une intervention.

FERMER

Complications respiratoires :

L’insuffisance respiratoire est une complication classique de l’obésité et la perte de poids permet d’améliorer les symptômes.

FERMER

Le syndrome d’apnée du sommeil  :

Il s’agit d’une complication très grave de l’obésité. Pendant le sommeil, la respiration s’arrête momentanément plusieurs fois par heure. Elle peut être à l’origine de dépression, elle peut favoriser l’hypertension artérielle, les AVC et provoquer certains décès.

FERMER